Après plusieurs années de non-fonctionnement, le PCDN (Plan Communal de Développement de la Nature) et ses ateliers spécifiques reprennent leurs activités. Mais le bilan n’est pas brillant, aucun chemin balisé sur Philippeville n’est un parcours PCDN. Les balisages que vous voyez le long de nos routes et chemins ont été initiés à l’origine par le PCDN mais ensuite absorbés par le syndicat d’initiative. Il n’y a donc aucune balades nature sur l’entité.

Mais qu’en est-il du budget alloué et des achats effectués? Ont-ils réellement servi au PCDN?

A l’arrivée du nouvel échevin (Christophe Corouge), on sent la volonté de remettre le projet sur les rails.

Tout le travail réalisé précédemment n’est pas mis à la poubelle, mais l’état des lieux des projets est catastrophique et l’engouement citoyen n’est plus celui des premières heures. Le nombre d’ateliers est revu à la baisse par les autorités communales et le faible nombre de participant atteint un niveau critique pour le fonctionnement des ateliers.

Qu’à cela ne tienne, à coeur vaillant rien d’impossible.

Les tracés devraient être corrigés, remis en ordre par rapport aux projets initiaux, de nouveaux projets devraient voir le jour. Mais dans combien de temps ?

Il n’est jamais trop tard pour bien faire, mais si on se penche sur le bilan de l’atelier sentiers du PCDN, force est de constater les édiles communaux ont encore des progrès à faire pour faire émerger des projets avec la participation des citoyens.

Share This